CLUB MASERATI FRANCE

105-107 Rue Aristide Briand
92300 Levallois-Perret

TEL :  06 73 99 53 07

contact@clubmaseratifrance.com

Modèles Emblématiques - 4

C’est en 1941 que les équipes de Maserati commencent l’étude d’une voiture routière. Le changement de stratégie est du principalement au changement de propriétaires de la compagnie. La famille Orsi considère qu’il n’est pas viable pour une firme comme Maserati de se spécialiser dans les voitures de compétition. C’est le projet 1500 Gran Turismo, dénommé en interne Tipo A6, qui est lancé quelques mois plus tard. Le succès est raisonnable puisqu’en 1946 61 exemplaires sont fabriqués. Le modèle 1500 Gran Turismo est alors remplacé par une version 2 litres, Tipo A6G qui n’aura pas du tout le même succès auprès de la clientèle : seuls quelques modèles seront vendus en 1950 et 51.

Il faut donc faire de profondes modifications dans la conception d’un nouveau véhicule : ce sera le 2000 Gran Turismo. Un nouveau moteur A6G-54 est développé spécialement pour la nouvelle voiture. C’est un moteur 6 cylindres en ligne dont le bloc et la culasse sont en alliage léger. Sa cylindrée est de 1985 cc et, alimenté par trois carburateurs Wéber 40DCO3, il développe une puissance maximum de 150 cv à 6000 t/mn.

Le premier prototype de la 2000 Gran Turismo, qui combine le nouveau moteur avec un châssis dérivé des châssis de compétition, est carrossé par Frua dans la silhouette « coupé ». Il est présenté au Salon de l’Automobile de Paris en 1954 où il fait sensation.

Le carrossier attitré de Maserati est, à l’époque, Pinin Farina. Mais le carrossier turinois travaille depuis quelques années presque exclusivement pour Ferrari. Aussi Maserati va se retourner vers les autres carrossiers italiens : Allemano, Frua et Zagato. Chacun des trois va se spécialiser : Allemano dans un coupé 2+2, Frua principalement dans la silhouette spider et Zagato dans un modèle berlinetta d’inspiration « compétition ».

Soixante exemplaires dans les différents styles seront produits entre 1955 et 1957. A cette date Maserati lance un tout nouveau modèle : le 3500 GT dont il va assurer la production en interne, carrosserie comprise.

Tous les modèles A6G 2000 produits par Maserati ont été vendus sous forme de châssis roulants destinés à être carrossés par les meilleures maisons de design italiens. Un des résultats qui sera parmi les plus célèbres est le coupé réalisé par Zagato. Le traitement par Zagato du châssis Maserati à été similaire à celui de la carrosserie de la Fiat 8V de 1954 qui a été « sculptée » pour obtenir une forme fluide. La fabrication de ces coupés va constituer le début d’une relation concrète et durable entre les deux entreprises Maserati et Zagato.

L’autre italien qui va mettre son talent au service du modèle A6G 2000 est Frua qui sera spécialisé dans le style spider. 

La voiture présentée ici a été livrée sous forme de châssis roulant aux ateliers de Frua le 9 février 1956. Elle sera livrée en France pour être passée au « Service des Mines" le 2 août 1956. Son propriétaire est un parisien J. F., architecte et amateur de voitures de sport britanniques et italiennes, qui possède déjà plusieurs Aston Martin. Bien qu'elle ait déjà été livrée à son nouveau propriétaire, la voiture est exposée au Salon de Paris au Grand Palais en octobre 1956. Une telle pratique n'était pas rare à une époque où les entreprises comme Maserati produisait les modèles à l’unité.

Entre 1956-59, la calandre est modifiée, probablement à la suite d’une collision, et la voiture a aujourd'hui une calandre moins volumineuse mais plus élégante que l'originale.  Le prototype Frua change alors deux fois de mains et est finalement achetée en 1959 par Roger Baillon, propriétaire d'un garage dans le 19e arrondissement. La voiture va rester dans la famille Baillon durant 55 ans

Cette voiture est donc exceptionnelle, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, en termes de modèle - rare, historiquement significatif et techniquement sophistiqué, deuxièmement, pour son style élégant et hautement raffiné.


 

Crédit Texte et Photos Jean-Pierre ECHAVIDRE - Avec son aimable autorisation.

Merci à Jean-Pierre ECHAVIDRE - Président de VICTOR ASSOCIATION - que vous pouvez suivre sur son Blog - Voitures de légendes




Haut de page