CLUB MASERATI FRANCE

105-107 Rue Aristide Briand
92300 Levallois-Perret

TEL :  06 73 99 53 07

contact@clubmaseratifrance.com

Modèles Emblématiques - 3

Après le déménagement de l’usine à Modène en 1940, les relations entre le propriétaire de l’entreprise Adolfo Orsi et les frères Maserati se sont rapidement détériorées, mais ils restent liés par contrat pour travailler pour la société qu’ils ont fondée et ceci jusqu’en 1947. Heureusement, leur enthousiasme et leur dévouement font en sorte que leur travail ne souffre pas de ces difficultés relationnelles. Alors que la plupart des usines de la famille Orsi ont été pratiquement détruites pendant la Seconde Guerre mondiale, les installations de la Maserati n’ont subi que des dommages mineurs, de sorte que la production peut recommencer peu après la fin des hostilités

Pendant toute la durée de la guerre, les frères Maserati ont continué leur travail de développement, qui s’est concentré autour d’un nouveau moteur à six cylindres. En souvenir de leur défunt frère Alfieri, le nouveau moteur était connu en interne sous le nom de code A6. La simplicité de la conception est essentielle, car le moteur est avant tout destiné à une voiture de série. Ils ne reculent cependant pas devant les innovations :  l’utilisation de culbuteurs pour actionner les soupapes et faciliter les réglages en est un bon exemple. En 1946, deux châssis en tubes classiques sont construits pour recevoir le nouveau moteur dont la cylindrée a été choisi à 1500 cc. Le châssis est suspendu par des doubles triangles à l’avant et un essieu rigide à l’arrière.

C’est Pinin Farina qui est chargé de carrosser le premier châssis tandis que Zagato est responsable du second. Baptisée « 1500 Gran Turismo », la nouvelle voiture fait ses débuts au Salon de l’Automobile de Genève en 1947 avec la carrosserie Pinin Farina Berlinetta. Similaire au design des coupés légendaires de la marque Cisitalia, la nouvelle Maserati est le clou du spectacle lors de ce Salon. Un an plus tard, au Salon de l’Automobile de Turin, un autre design de Pinin Farina un peu plus civilisé, mais tout aussi attrayant est présenté. Il doit être la base de la future voiture de série.

Avec un moteur dont la puissance maxi n’atteint que 65 ch., la petite deux places n’est pas un bolide, loin s’en faut ; Aussi en 1949 l’usine lance un moteur modifié un peu plus puissant. Alimentation par trois carburateurs Wéber, taux de compression augmenté, arbre à cames plus agressif tous ces aménagements permettent d’augmenter la puissance jusqu’à 90 ch. Le pack « 3C » est alors implanté sur la plupart des voitures déjà produite ou en cours de construction. Les performances globales ont certainement été améliorées mais la Berlinetta qui ne pèse que 950 kg, ne dispose d’une vitesse de pointe qui n’est que de 155 km/heure. Si bien qu’à la fin de 1950 le six-cylindres de 1500 cc sera remplacé par une version 2 litres plus puissante.

La voiture présentée ici (châssis : 052) était, à l’origine, équipée d’une carrosserie 'barchetta' construite par Maserati, et a servi de véhicule de développement pendant plusieurs années avant d’être envoyé au carrossier Zagato en 1948. A cette époque, la voiture avait bénéficié des dernières mises à jour mécaniques : le collecteur d’admission à 3 carburateurs. C’est la première Maserati à être carrossée par Zagato. Le châssis 052 est équipé d’une carrosserie « Coupé » de style 'Panoramica', qui était l’un des styles Zagato les plus populaires de cette période d’après-guerre. En 1951, la Maserati de Zagato est vendue à son premier propriétaire. Depuis, elle a changé de mains plusieurs fois mais n’a jamais quitté son pays d’origine. Le plus récent propriétaire de l’A6 a acquis la voiture en 1980 et l’a ensuite entièrement restaurée. En janvier 2010, elle était proposée par Bonhams à la vente aux enchères dans le cadre de Rétromobile. L’estimation était de 600 à 800 000 Euros mais elle n’a pas trouvé d’acheteur.


 

Crédit Texte et Photos Jean-Pierre ECHAVIDRE - Avec son aimable autorisation.

Merci à Jean-Pierre ECHAVIDRE - Président de VICTOR ASSOCIATION - que vous pouvez suivre sur son Blog - Voitures de légendes




Haut de page